Réforme des retraites, mère de toutes les réformes… sous condition !

juillet 27, 2022

Tribune

CTIP 3 et 7 HM Carre Réforme des retraites, mère de toutes les réformes… sous condition !

Mère de toutes les réformes, la réforme des retraites le sera en dépassant le prisme comptable, en embarquant avec elles, celles de l’Éducation, de la formation professionnelle et de la santé pour devenir une réforme sociétale.

Hervé CHAPRON & Michel MONIER
Membres du CRAPS, respectivement anciens Directeurs Généraux Adjoints de Pôle emploi et de l’Unédic et auteurs de «  Penser le social – 5 questions pour 2022  »

Episode 3 sur 8 de la série réalisée en partenariat avec le Centre technique des institutions de prévoyance (CTIP)

Archétype d’un bien public, patrimoine commun, l’Assurance vieillesse assure la fonction économique de régulation du revenu sur une durée de vie. La question de sa pérennité est désormais posée à travers le triptyque : cotisation – durée – pension.

La réforme des retraites, en augmentant les annuités nécessaires pour tenir compte de l’allongement de la durée de vie, est-elle vraiment la mère des réformes ? À l’entrée désormais tardive dans le monde du travail s’ajoutent l’allongement de la durée de vie et l’augmentation de la population en emploi court après celle des retraités1. S’y adjoignent l’atonie de la croissance, la politique de désindustrialisation, la recherche du pouvoir d’achat induisant une économie « low cost », l’acceptation d’un « Munich social2 » considérant les ressources humaines comme variable d’ajustement de l’économie, « la préférence pour le chômage »… Voilà, en vrac, les causes asséchant le financement !

Si le besoin de financement3 justifie une réforme des retraites, pour autant d’autres réformes s’imposent pour garantir, demain, la soutenabilité du système réformé ! La seule réforme des retraites répond certes à des données démographiques, mais ne corrige pas une politique économique et encore moins d’éducation.

Trois réformes doivent accompagner celle des retraites : la relation entre Éducation nationale et formation professionnelle4 ; la transformation du système de soins en un système de santé ; celle de la gestion des fins de carrière.

Le lien Éducation nationale et formation professionnelle parce que la relation entre l’accès au premier emploi, l’adaptation aux nouvelles compétences, à titre général la performance du système éducatif et le taux de croissance est désormais établie5.

L’incapacité de transformer notre système de soins en système de santé donc de prévention génère un nombre élevé d’arrêts de travail et des fins d’activité anticipée6.

Si le taux d’emploi des travailleurs âgés s’améliore7, la gestion des fins de carrière devient un enjeu majeur au croisement de la gestion des emplois et des compétences et de la santé au travail.

Mère de toutes les réformes, la réforme des retraites le sera en dépassant le prisme comptable, en embarquant avec elles, celles de l’Éducation, de la formation professionnelle et de la santé pour devenir une réforme sociétale.

1 De 1 million en 1950 à 16 millions en 2017

2 Philippe Séguin. 1993.

3 Le montant des pensions versées représente 14 % du PIB et 25 % de l’effort social de la Nation.

4 150 000 NEETS et 400 000 offres non pourvues chaque année.

5 Classement PISA et TIMS.

6 Jusqu’il y a peu facilité par l’Assurance chômage avec la dispense de recherche d’emplois.

7 Conseil européen des 21 et 22 mars 2000. 51,3 % pour les 55-64 ans, 29,4 % pour les 60-64 ans (INSEE, 2018).

Source


Laisser un commentaire