La sécurité alimentaire en dix questions

juillet 27, 2022
Champs%20de%20bl%C3%A9 La sécurité alimentaire en dix questions

La guerre entre la Russie et l’Ukraine entraîne une hausse record du prix des matières premières alimentaires (blé, huile, soja, notamment) et de l’énergie. L’Europe et de nombreux pays dépendants des importations de ces denrées se préparent à vivre une profonde crise alimentaire. Les conséquences seront plus difficiles pour certaines régions du monde, notamment l’Afrique, le Moyen-Orient et l’ Asie, qui dépendent à plus de 50% des importations de blé russe et ukrainien. Le directeur général de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) pointe une réduction d’une « ampleur dramatique » des exportations de blé, aliment de base pour plus de 35% de la population mondiale.

Dans ce contexte, un plan de résilience agricole et alimentaire (France 2030) a été annoncé en France. La Commission européenne a présenté, le 23 mars 2022, son plan pour préserver la sécurité alimentaire. Les ministres de l’Agriculture du G7 ont appelé dans une déclaration commune, le 11 mars 2022, à laisser ouverts les marchés agricoles.

Accord quadrilatéral (Nations unies, Turquie, Ukraine, Russie) destiné à lever le blocus des ports de la mer Noire

Le 22 juillet 2022, les Nations unies, la Turquie, l’Ukraine et la Russie ont donné leur accord pour une reprise des exportations de céréales depuis l’Ukraine par la mer Noire. L’Ukraine est l’un des principaux exportateurs de céréales au monde, fournissant plus de 45 millions de tonnes par an au marché mondial, selon l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO).

Deux accords ont été signés : l’un entre les Nations unies, la Turquie et l’Ukraine, le deuxième entre les Nations unies, la Turquie et la Russie. Ces accords, valables pour « 120 jours« , prévoient des « couloirs sécurisés » qui permettront la circulation des navires marchands en mer Noire. Constitué par les quatre parties signataires, un Centre de coordination conjoint (CCC) chargé de conduire des exportations de céréales ukrainiennes via la mer Noire, a d’ailleurs pris ses fonctions le 27 juillet 2022.

Cette initiative ouvre la « voie à des volumes importants d’exportations alimentaires commerciales à partir de trois ports ukrainiens clés de la mer Noire – Odessa, Tchernomorsk et Yuzhny« , a précisé M. Guterres, Secrétaire général des Nations unies le 22 juillet. Toutefois, souligne l’ONU, le bombardement russe de certaines infrastructures portuaires d’Odessa le 23 juillet fragilise la mise en oeuvre des dispositions de l’accord.

Voir la source du rapport


Laisser un commentaire