Déclaration des ministres des affaires étrangères du G7 sur la situation des femmes et des filles en Afghanistan, le 12 mai 2022.

mai 12, 2022

Nous, les ministres des Affaires étrangères de l’Allemagne, du Canada, des Etats-Unis d’Amérique, de la France, de l’Italie, du Japon, du Royaume-Uni, et le Haut représentant de l’Union européenne, exprimons notre plus vive opposition et déplorons les restrictions croissantes imposées par les Talibans aux droits et libertés des femmes et des filles en Afghanistan.

Nous soutenons le peuple afghan dans sa demande d’égalité des droits, conformément aux engagements des Talibans envers tous les Afghans et aux obligations de l’Afghanistan en vertu du droit international. Nous condamnons l’imposition de mesures de plus en plus restrictives qui limitent sévèrement la capacité de la moitié de la population à participer pleinement, équitablement et de manière significative à la société, y compris la récente annonce sur l’apparence des femmes en public ainsi que les nouvelles punitions pour les membres de la famille afin d’imposer le respect de ces restrictions.

Avec ces mesures, les Talibans s’isolent encore davantage de la communauté internationale. Faisant écho à notre déclaration conjointe, avec la Norvège, du 24 mars, nous appelons les Talibans à prendre d’urgence des mesures pour lever les restrictions imposées aux femmes et aux filles, respecter leurs droits humains et répondre aux attentes des Afghans et du monde entier pour permettre leur participation pleine, égale et significative au travail, à l’éducation et à la vie publique, ainsi que leur liberté de mouvement et d’expression, ce qui est crucial pour une paix, la stabilité et le développement à long terme du pays.

Source https://www.diplomatie.gouv.fr, le 13 mai 2022

Voir la source du rapport


Laisser un commentaire