Crise sanitaire et action sociale : quelles solidarités de voisinage ?

avril 20, 2022

L’étude de l’ODAS a observé un point commun à l’ensemble des actions étudiées : être à disposition (« l’aller-vers« ) et non plus mettre à disposition. Le document note aussi un élargissement du cadre de travail des institutions. La mobilisation des habitants et associations dans les quartiers a montré le rôle central des « solidarités de voisinage« .

À Stains (Seine-Saint-Denis), par exemple, des colis alimentaires ont été distribués par les jeunes d’une association d’insertion. Les volontaires se sont sentis utiles (inclusion sociale) et l’association s’est fait connaître par la municipalité. Dans d’autres villes, des bailleurs sociaux (à Brest dans le Finistère mais aussi à Batigère en Meurthe-et-Moselle) ou des collectivités locales ont permis au personnel volontaire de travailler sur des missions différentes pour répondre à des besoins précis.

Autre initiative illustrant l’adaptation et la réactivité dans l’urgence : en 24 heures, le personnel d’une maison d’enfants en Haute-Savoie a changé l’organisation du travail pour continuer l’accueil et l’accompagnement des enfants et des jeunes.

Source


Laisser un commentaire