Présidentielles : Cinq outils pour s’y retrouver dans les propositions écologiques des candidats

avril 1, 2022

Publié le 01 avril 2022

À dix jours du premier tour de l’élection présidentielle, et alors que l’écologie fait figure de grande absente dans la campagne, de nombreux comparateurs et classements ont été publiés ces derniers jours. Adaptation au changement climatique, énergie, décarbonation, Novethic a sélectionné cinq outils pour vous aider à y voir plus vert dans les programmes des candidats. 

5 %, c’est le maximum du temps consacré au climat par les médias depuis le début de la campagne présidentielle. Pourtant, le sujet sera crucial pour le prochain locataire de l’Élysée et intéresse les Français, contrairement à ce que l’on pourrait penser. Selon une enquête (« 2022, les Français ont choisi ! », éditions Plon) menée par l’essayiste et chroniqueuse Barbara Lefebvre, en partenariat avec l’Ifop, sur un échantillon représentatif, l’environnement apparaît comme une thématique incontournable pour les Français.

Le sujet se pose dès lors comme l’un des grands angles-morts de la campagne. Pour pallier ce manque, plusieurs think-tanks et ONG ont épluché les programmes des candidats sur les questions climatiques, énergétiques et environnementales, et ont mis en place des comparateurs et des classements. Voici cinq outils à aller parcourir pour y voir plus vert avant d’aller voter dimanche 10 avril pour le 1er tour.

1) Shift Project : quel projet pour décarboner la France ?

Le think-tank a demandé à chacun des candidats de présenter son projet pour décarboner le pays au cours du prochain quinquennat. Tous les candidats se sont prêtés au jeu, à l’exception d’Emmanuel Macron et de Jean Lassalle. Selon le Shift Project, Jean-Luc Mélenchon, Valérie Pécresse et Yannick Jadot décrivent une approche assez précise de certains enjeux majeurs alors qu’elle reste la plupart du temps superficielle chez les autres candidats. « L’alternative nucléaire versus renouvelables paraît toujours chez beaucoup suffire en grande part à traiter le débat sur la transition énergétique. Et la question de la sortie du pétrole est bien souvent réduite à un débat pour ou contre la voiture électrique ou les transports en commun », explique l’association.

Vous trouverez ici l’analyse du Shift Projet par candidat, ainsi que leur lettre et l’analyse de leur programme par la communauté des Shifters.

 

 2) Réseau Action Climat : que valent les candidats sur le climat ?

Presidentielle RACLe programme des huit candidats les mieux placés a été comparé aux propositions du Réseau Action Climat (RAC) autour de sept axes : industrie, agriculture / alimentation, mobilités, logement, énergie, budget vert et politique climatique internationale. Au sein de ces axes, chaque proposition est notée sur 2 (0 = absence de la proposition, 1 = présence partielle ou 2 = adéquation). Par ailleurs, un bonus-malus peut être ajouté si une mesure est très favorable pour le climat ou au contraire néfaste. Il en ressort un classement par couleur en fonction de la note obtenue par le candidat. Deux candidats sortent du lot : Jean-Luc Mélenchon (La France Insoumise) et Yannick Jadot (EELV) avec six points verts et un point orange.

Vous trouverez ici les notes obtenues par chacun des candidats ainsi que la méthodologie.

3) Greenpeace : Qui souffle le chaud et le froid en matière d’écologie ?

Presidentielle greenpeaceL’ONG complète l’analyse du RAC en proposant un décryptage des programmes des douze candidats à l’élection. Pour chacun – quand il y a matière – Greenpeace revient sur la vision de l’écologie portée par le candidat, le pire et le meilleur de son programme et le comportement de la famille politique sur quelques votes-clés comme par exemple le traité de libre-échange entre l’Union européenne et le Canada (CETA) ou les pesticides néonicotinoïdes. C’est assez succinct mais cela permet quand même de mettre en avant certains éléments importants, de dresser des portrait-robot des candidats sur l’écologie et de les comparer entre eux. 

Vous trouverez ici l’analyse des programmes de chacun des douze candidats. 

4) B&L Évolution : Quelle place pour l’adaptation aux impacts du dérèglement climatique ?

Presidentielle blLe cabinet a choisi de cibler la question fondamentale de l’adaptation au changement climatique, au cœur du dernier rapport du Giec, publié fin février. « Les propositions restent encore relativement discrètes dans les programmes des candidats », conclut B&L Évolution. Il publie un tableau synthétique pour chacun des douze candidats sur les mesures qui répondent directement à un objectif d’adaptation ciblé dans le Plan national d’adaptation au changement climatique (PNACC) ou qui contribuent indirectement à l’adaptation. Jean-Luc Mélenchon (LFI) et Yannick Jadot (EELV) sont les mieux placés.

Vous trouverez ici l’analyse des programmes de chacun des douze candidats sur l’adaptation.

5) I4CE : des consensus pour le prochain quinquennat

Presidentielle I4CELe think tank a passé au crible les programmes d’Anne Hidalgo, Yannick Jadot, Marine Le Pen, Emmanuel Macron, Jean-Luc Mélenchon, Valérie Pécresse et Eric Zemmour. La bonne nouvelle est que si le climat est le grand absent de la campagne présidentielle il n’est pas absent des programmes, à l’exception de ceux de Marine Le Pen et Eric Zemmour. Les cinq autres candidats sont par exemple prêts à aligner l’objectif de réduction des émissions de gaz à effet de serre sur le nouvel objectif européen (-55 %, contre -40 % actuellement). En outre, plusieurs consensus émergent sur la nécessité d’adapter la France aux impacts du changement climatique et le rôle clé des collectivités, ou encore sur la suppression progressive des subventions aux énergies fossiles.

Vous trouverez ici le comparateur conçu par I4CE qui permet de faire des recherches par thématique ou par candidat. 

BONUS

Presidentielle debat du siecleLe Débat du Siècle, un débat 100 % climat, avec Anne Hidalgo, Yannick Jadot, Valérie Pécresse, Philipe Poutou et Fabien Roussel à voir ici. Et le rattrapage avec Jean-Luc Mélenchon ici

Presidentielle ser

Le débat du Syndicat des énergies renouvelables (SER) sur l’énergie et le climat avec les porte-parole d’Emmanuel Macron, Yannick Jadot, Valérie Pécresse, Fabien Roussel et Jean-Luc Mélenchon, à voir ici

Presidentielle TR

Et un rendez-vous : Fin de campagne présidentielle… et le climat ? Analyse croisée des propositions des candidats à la Présidence de la République avec I4CE, The Shift Projet et Le Lierre, mardi 5 avril à 19h à Paris ou à distance. Inscription obligatoire ici.  

Concepcion Alvarez @conce1

Source


Laisser un commentaire