Performance environnementale et économique de l’immobilier logistique

mars 22, 2022

De plus en plus d’entreprises engagées

En juillet 2021, 42 acteurs de l’immobilier logistique signaient une charte d’engagements avec les ministères concernés. Depuis, plusieurs sessions d’adhésions ont eu lieu en septembre 2021, en octobre à l’occasion du Comité interministériel de la logistique (CILOG) et en novembre. 16 nouvelles entreprises ont ainsi rejoint la démarche. L’État, de son côté, s’est engagé à accompagner leurs efforts à travers une méthode de dialogue étroit avec l’ensemble des administrations.

Un comité de suivi de la charte rassemblant France Logistique, l’AFILOG et les services de l’État concernés s’est à nouveau réuni le 16 mars 2022. Les échanges ont permis de préciser les attentes des acteurs privés par projet et d’appréhender quelles réponses l’administration peut apporter à la profession pour une meilleure compréhension des procédures.

Concernant les acteurs privés :

  • 16 nouvelles entreprises ont adhéré à la charte : Argan, Axtom Groupe, Carrefour, Catella, Cushman & Wakefield, DS Avocats, Essor, Faubourg Promotion, Goodman, JBD, Lidl, Pitch Promotion, Prd, Scannell Properties, Segro, Spirit ;
  • des indicateurs de suivi des engagements, par projet d’implantation d’entrepôt, ont été élaborés ;
  • 15 entreprises et 16 projets d’implantation d’entrepôts peuvent aujourd’hui répondre à la démarche de suivi des engagements, pour un total de 1 850 000 m² ;
  • un groupe de travail est en place avec le Centre scientifique et technique du bâtiment (CSTB) afin d’aider la filière à accélérer sa neutralité carbone. L’évaluation des émissions de gaz à effet de serre des entrepôts, sur la base d’une méthodologie d’analyse en cycle de vie, est en cours de discussion. Les travaux du groupe devraient aboutir pour mi-2022.

Concernant l’État :

  • la publication de la mise à jour du guide d’application de la réglementation entrepôts en date du 24 septembre 2021 ;
  • l’élaboration de logigrammes d’articulation entre les différentes procédures ICPE évaluation environnementale et autorisations en matière d’urbanisme ;
  • un premier bilan des délais moyens d’instruction annuels constatés concernant les autorisations environnementales délivrées en 2020 et 2021 portant sur des projets d’entrepôts logistiques ;
  • la promotion par l’État d’une trajectoire des documents d’urbanisme locaux dans le sens d’une moindre artificialisation des sols et de la mobilisation des friches ;
  • l’écoute des professionnels afin d’apporter des clarifications juridiques sur des points de droit précis ;
  • le bilan de la première vague du fonds friches, en particulier sous l’angle de l’immobilier logistique ;
  • une instruction demandant aux préfets de Région d’organiser des conférences régionales de la logistique a été diffusée à l’occasion du CILOG 2021. Ces conférences ont pour objectif d’aboutir à un diagnostic partagé sur les besoins et l’offre logistique au niveau local tout en identifiant des moyens de les faire coïncider, dans le respect de l’environnement. 2 conférences se sont déjà tenues en Bourgogne-Franche-Comté et Ile-de-France ;
  • une cartographie des « Territoires de logistique » liés à la démarche « clés en main » et à la première vague du fonds friches a été publiée à l’occasion du CILOG 2021.

Source


Laisser un commentaire