Une chute historique du nombre de mariages en 2020 à la suite des restrictions sanitaires

février 11, 2022

Lire l'essentiel

Une mise à l’arrêt inédite des célébrations de mariages du 17 mars au 1er juin 2020

En 2020, 154 600 mariages ont été célébrés en France (figure 1), dont 150 000 pour des couples de sexe différent et 4 600 entre deux personnes de même sexe, qu’il s’agisse de primo-mariages ou de remariages. Ce nombre est le plus faible depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. Le nombre de mariages baisse quasi continuellement depuis l’année 2000 [Papon, 2022] mais la chute observée en 2020 est inédite et s’élève à − 31,2 %. En effet, la pandémie de Covid-19 qui a touché la France en 2020 a eu des répercussions sur les célébrations de mariages. Afin d’endiguer la propagation de la maladie, un confinement national a été décrété du 17 mars au 10 mai 2020 ; durant cette période, les célébrations de mariages étaient strictement interdites, sauf sur dérogation du procureur de la République et pour quelques motifs uniquement : lorsque la mort d’un des époux était imminente, pour les militaires partant en opération ou lorsque le mariage conditionnait certaines démarches administratives urgentes. Les célébrations pouvaient alors avoir lieu mais sans invités autres que les témoins. Durant le premier confinement, seuls 538 mariages ont été célébrés, contre plus de 25 000 sur la période du 17 mars au 10 mai 2019 (figure 2). La reprise des célébrations a été autorisée à partir du 11 mai, mais toujours avec une stricte limitation du nombre de convives et une restriction des déplacements à 100 km autour du domicile, et ce, jusqu’au 1er juin. Du fait de ces contraintes, certains couples ont annulé la cérémonie et la reprise des mariages en mai a été très limitée : entre le 11 mai 2020 et le 1er juin, 713 mariages ont eu lieu, contre près de 20 000 à la même période en 2019).

Figure 2 – Nombre de mariages hebdomadaires (lissé sur 7 jours)

Figure 2 – Nombre de mariages hebdomadaires (lissé sur 7 jours) – Lecture : entre le 10 et le 16 janvier 2020 (soit les 7 jours entourant le 13 janvier 2020), 1 587 mariages ont été célébrés en France.
2018 2019 2020
01-janv. 1 511 1 571 1 319
02-janv. 1 265 1 460 1 315
03-janv. 1 551 1 463 1 252
04-janv. 1 526 1 336 1 121
05-janv. 1 608 1 384 1 173
06-janv. 1 594 1 378 1 171
07-janv. 1 583 1 369 1 185
08-janv. 1 529 1 321 1 600
09-janv. 1 489 1 527 1 602
10-janv. 1 451 1 524 1 593
11-janv. 1 449 1 511 1 587
12-janv. 1 423 1 507 1 575
13-janv. 1 423 1 514 1 587
14-janv. 1 423 1 501 1 554
15-janv. 1 447 1 503 1 585
16-janv. 1 454 1 500 1 586
17-janv. 1 603 1 503 1 616
18-janv. 1 604 1 509 1 596
19-janv. 1 601 1 499 1 609
20-janv. 1 609 1 494 1 611
21-janv. 1 591 1 482 1 592
22-janv. 1 579 1 501 1 678
23-janv. 1 578 1 439 1 675
24-janv. 1 545 1 439 1 643
25-janv. 1 545 1 421 1 657
26-janv. 1 548 1 402 1 641
27-janv. 1 530 1 403 1 627
28-janv. 1 533 1 409 1 622
29-janv. 1 530 1 388 1 475
30-janv. 1 495 1 311 1 495
31-janv. 1 269 1 314 1 511
01-févr. 1 269 1 307 1 512
02-févr. 1 266 1 329 1 518
03-févr. 1 265 1 328 1 527
04-févr. 1 277 1 323 1 554
05-févr. 1 288 1 335 1 623
06-févr. 1 297 1 458 1 608
07-févr. 1 625 1 452 1 621
08-févr. 1 626 1 468 1 621
09-févr. 1 623 1 465 1 623
10-févr. 1 634 1 465 1 619
11-févr. 1 888 1 720 2 142
12-févr. 1 890 1 781 2 668
13-févr. 1 945 2 088 2 673
14-févr. 2 112 2 089 2 680
15-févr. 2 113 2 086 2 685
16-févr. 2 120 2 097 2 678
17-févr. 2 145 2 116 2 847
18-févr. 1 898 1 884 2 400
19-févr. 1 912 1 865 2 630
20-févr. 1 931 1 921 2 629
21-févr. 2 134 1 923 2 632
22-févr. 2 132 1 947 2 648
23-févr. 2 166 1 946 2 668
24-févr. 2 148 1 942 2 525
25-févr. 2 146 1 945 2 569
26-févr. 2 141 1 947 2 804
27-févr. 2 119 1 804 2 806
28-févr. 1 940 1 806 2 804
29-févr. /// /// 2 797
01-mars 1 942 1 793 2 798
02-mars 1 932 1 796 2 812
03-mars 1 951 1 784 2 829
04-mars 1 956 1 788 3 069
05-mars 1 956 1 786 3 072
06-mars 1 953 1 761 3 064
07-mars 1 878 1 756 3 068
08-mars 1 879 1 766 3 076
09-mars 1 860 1 761 3 068
10-mars 1 828 1 763 3 002
11-mars 1 834 1 746 1 687
12-mars 1 839 1 758 1 675
13-mars 1 869 1 914 1 664
14-mars 2 047 1 919 1 641
15-mars 2 049 1 907 1 584
16-mars 2 064 1 919 1 515
17-mars 2 100 1 955 1 329
18-mars 2 092 1 971 224
19-mars 2 087 1 988 223
20-mars 2 064 2 118 168
21-mars 2 269 2 118 135
22-mars 2 263 2 126 122
23-mars 2 259 2 122 109
24-mars 2 240 2 094 88
25-mars 2 246 2 094 46
26-mars 2 239 2 096 46
27-mars 2 269 2 312 47
28-mars 2 617 2 310 50
29-mars 2 634 2 334 55
30-mars 2 564 2 339 56
31-mars 2 593 2 341 54
01-avr. 2 611 2 338 72
02-avr. 2 634 2 401 72
03-avr. 2 676 3 022 71
04-avr. 2 971 3 022 72
05-avr. 2 959 3 007 67
06-avr. 3 045 3 022 63
07-avr. 3 038 3 032 62
08-avr. 3 036 3 041 52
09-avr. 3 037 3 095 51
10-avr. 3 040 3 400 49
11-avr. 3 483 3 409 46
12-avr. 3 485 3 447 46
13-avr. 3 492 3 441 52
14-avr. 3 498 3 458 59
15-avr. 3 508 3 495 58
16-avr. 3 512 3 533 59
17-avr. 3 667 4 579 62
18-avr. 4 068 4 579 62
19-avr. 4 069 4 476 64
20-avr. 4 073 4 498 57
21-avr. 4 067 4 510 55
22-avr. 4 048 4 553 40
23-avr. 4 073 4 696 39
24-avr. 4 147 4 693 38
25-avr. 5 066 4 685 37
26-avr. 5 067 4 769 37
27-avr. 5 137 4 819 42
28-avr. 5 073 4 733 35
29-avr. 5 105 4 704 54
30-avr. 5 119 4 598 54
01-mai 5 065 4 285 59
02-mai 5 955 4 294 63
03-mai 5 959 4 284 64
04-mai 6 024 4 242 71
05-mai 6 033 4 244 69
06-mai 6 255 4 237 51
07-mai 6 161 4 204 51
08-mai 6 452 3 945 52
09-mai 5 820 3 933 55
10-mai 5 814 3 918 61
11-mai 5 701 3 877 72
12-mai 5 779 3 952 106
13-mai 5 561 3 914 209
14-mai 5 664 3 906 210
15-mai 5 418 4 390 217
16-mai 6 822 4 398 215
17-mai 6 836 4 405 230
18-mai 6 724 4 407 210
19-mai 6 708 4 387 223
20-mai 6 692 4 433 232
21-mai 6 685 4 466 233
22-mai 6 622 4 315 233
23-mai 4 918 4 312 242
24-mai 4 907 4 332 231
25-mai 5 005 4 362 241
26-mai 5 007 4 567 217
27-mai 5 011 4 499 270
28-mai 5 012 5 214 268
29-mai 5 044 7 656 255
30-mai 5 899 7 659 290
31-mai 5 898 7 663 345
01-juin 5 904 7 648 429
02-juin 5 902 7 466 658
03-juin 5 901 7 610 2 354
04-juin 5 911 7 236 2 359
05-juin 5 972 9 997 2 433
06-juin 6 568 10 026 2 450
07-juin 6 573 9 935 2 456
08-juin 6 549 9 993 2 471
09-juin 6 564 10 033 2 527
10-juin 6 570 10 007 2 664
11-juin 6 582 10 009 2 665
12-juin 6 606 8 029 2 690
13-juin 7 579 8 006 2 682
14-juin 7 576 8 142 2 685
15-juin 7 629 8 093 2 670
16-juin 7 643 8 099 2 705
17-juin 7 707 8 148 4 298
18-juin 7 869 8 265 4 305
19-juin 8 129 8 887 4 321
20-juin 9 204 8 894 4 332
21-juin 9 207 8 892 4 362
22-juin 9 259 8 902 4 393
23-juin 9 289 8 908 4 513
24-juin 9 278 8 885 4 194
25-juin 9 193 8 859 4 190
26-juin 9 261 9 163 4 168
27-juin 10 037 9 152 4 171
28-juin 10 037 9 181 4 199
29-juin 9 983 9 203 4 206
30-juin 9 948 9 216 4 135
01-juil. 9 956 9 248 4 447
02-juil. 9 957 9 166 4 444
03-juil. 9 977 9 200 4 468
04-juil. 10 638 9 211 4 516
05-juil. 10 637 9 178 4 495
06-juil. 10 644 9 148 4 467
07-juil. 10 658 9 128 4 598
08-juil. 10 650 9 121 5 343
09-juil. 10 725 9 176 5 363
10-juil. 10 909 6 576 5 585
11-juil. 3 152 6 562 5 486
12-juil. 3 151 6 578 5 517
13-juil. 3 145 6 582 5 558
14-juil. 3 147 6 567 5 528
15-juil. 3 152 6 586 5 070
16-juil. 3 057 6 490 5 053
17-juil. 2 814 7 442 4 853
18-juil. 8 867 7 445 4 900
19-juil. 8 869 7 418 4 854
20-juil. 8 890 7 406 4 870
21-juil. 8 883 7 396 4 918
22-juil. 8 875 7 386 5 270
23-juil. 8 940 7 277 5 272
24-juil. 8 792 6 822 5 240
25-juil. 7 801 6 818 5 266
26-juil. 7 800 6 792 5 256
27-juil. 7 765 6 801 5 226
28-juil. 7 759 6 798 5 155
29-juil. 7 758 6 788 4 698
30-juil. 7 684 6 651 4 697
31-juil. 7 538 5 354 4 747
01-août 6 389 5 356 4 760
02-août 6 391 5 360 4 803
03-août 6 390 5 370 4 874
04-août 6 393 5 398 4 927
05-août 6 518 5 407 5 958
06-août 6 582 5 529 5 962
07-août 6 562 5 915 5 933
08-août 6 396 5 918 5 923
09-août 6 393 5 941 5 933
10-août 6 373 5 961 5 939
11-août 6 577 6 178 6 378
12-août 6 347 6 012 2 588
13-août 6 338 6 090 2 578
14-août 6 386 6 328 2 616
15-août 8 359 6 333 2 662
16-août 8 355 6 328 2 661
17-août 8 355 6 328 2 798
18-août 8 165 6 095 2 603
19-août 8 235 6 266 7 445
20-août 8 247 6 210 7 453
21-août 8 460 7 098 7 461
22-août 8 595 7 092 7 467
23-août 8 606 7 106 7 515
24-août 8 634 7 082 7 465
25-août 8 625 7 076 7 668
26-août 8 631 7 050 7 923
27-août 8 581 7 138 7 924
28-août 8 507 6 780 7 869
29-août 7 553 6 778 7 815
30-août 7 544 6 735 7 771
31-août 7 476 6 698 7 639
01-sept. 7 429 6 695 7 482
02-sept. 7 408 6 648 8 242
03-sept. 7 325 6 629 8 240
04-sept. 7 290 7 860 8 256
05-sept. 7 703 7 859 8 253
06-sept. 7 706 7 913 8 240
07-sept. 7 736 7 943 8 270
08-sept. 7 711 7 914 8 179
09-sept. 7 707 7 903 8 386
10-sept. 7 682 7 831 8 388
11-sept. 7 676 7 987 8 364
12-sept. 7 525 7 987 8 346
13-sept. 7 528 7 936 8 326
14-sept. 7 533 7 901 8 317
15-sept. 7 569 7 904 8 332
16-sept. 7 542 7 949 7 546
17-sept. 7 551 7 978 7 554
18-sept. 7 491 6 874 7 533
19-sept. 6 719 6 875 7 534
20-sept. 6 707 6 873 7 505
21-sept. 6 667 6 880 7 465
22-sept. 6 654 6 877 7 454
23-sept. 6 649 6 805 7 065
24-sept. 6 633 6 673 7 060
25-sept. 6 529 5 794 7 079
26-sept. 5 396 5 806 7 070
27-sept. 5 394 5 775 7 072
28-sept. 5 407 5 765 7 059
29-sept. 5 393 5 752 6 842
30-sept. 5 393 5 707 4 813
01-oct. 5 410 5 624 4 806
02-oct. 5 326 4 322 4 775
03-oct. 4 430 4 305 4 760
04-oct. 4 435 4 309 4 751
05-oct. 4 420 4 306 4 711
06-oct. 4 416 4 287 4 616
07-oct. 4 460 4 294 4 807
08-oct. 4 419 4 233 4 808
09-oct. 4 397 3 717 4 801
10-oct. 3 472 3 712 4 797
11-oct. 3 470 3 709 4 806
12-oct. 3 496 3 719 4 827
13-oct. 3 503 3 739 4 866
14-oct. 3 480 3 723 4 158
15-oct. 3 534 3 761 4 155
16-oct. 3 534 3 895 4 199
17-oct. 4 008 3 904 4 259
18-oct. 4 005 3 915 4 271
19-oct. 4 011 3 915 4 273
20-oct. 4 007 3 925 4 262
21-oct. 4 011 3 964 4 268
22-oct. 4 008 4 043 4 267
23-oct. 4 083 3 975 4 267
24-oct. 4 019 3 975 4 230
25-oct. 4 021 4 002 4 201
26-oct. 4 022 4 019 4 386
27-oct. 4 039 4 033 4 270
28-oct. 4 075 4 115 2 287
29-oct. 3 948 3 657 2 282
30-oct. 3 820 1 886 2 223
31-oct. 2 488 1 881 2 191
1-nov. 2 486 1 845 2 185
2-nov. 2 466 1 821 1 965
3-nov. 2 450 1 788 1 833
4-nov. 2 386 1 672 1 932
5-nov. 2 448 1 911 1 934
6-nov. 2 297 2 555 1 962
7-nov. 2 018 2 563 2 002
8-nov. 2 016 2 500 1 944
9-nov. 2 006 2 517 1 935
10-nov. 1 983 2 501 1 907
11-nov. 1 978 2 488 1 773
12-nov. 1 970 2 415 1 773
13-nov. 2 025 1 973 1 747
14-nov. 2 126 1 963 1 714
15-nov. 2 128 2 024 1 778
16-nov. 2 126 1 996 1 777
17-nov. 2 147 2 001 1 810
18-nov. 2 158 1 974 1 714
19-nov. 2 162 1 952 1 718
20-nov. 2 129 1 812 1 712
21-nov. 2 188 1 817 1 699
22-nov. 2 193 1 813 1 694
23-nov. 2 188 1 810 1 677
24-nov. 2 182 1 813 1 667
25-nov. 2 169 1 826 1 571
26-nov. 2 189 1 839 1 566
27-nov. 2 184 1 773 1 565
28-nov. 2 299 1 769 1 593
29-nov. 2 292 1 780 1 596
30-nov. 2 301 1 797 1 600
01-déc. 2 309 1 798 1 624
02-déc. 2 319 1 828 2 039
03-déc. 2 318 1 940 2 041
04-déc. 2 428 2 438 2 074
05-déc. 2 474 2 437 2 072
06-déc. 2 480 2 433 2 076
07-déc. 2 493 2 444 2 126
08-déc. 2 502 2 451 2 172
09-déc. 2 519 2 476 2 515
10-déc. 2 571 2 431 2 518
11-déc. 2 554 2 344 2 524
12-déc. 2 572 2 343 2 558
13-déc. 2 568 2 350 2 569
14-déc. 2 602 2 354 2 630
15-déc. 2 625 2 402 2 790
16-déc. 2 669 2 481 3 474
17-déc. 2 693 2 530 3 480
18-déc. 2 861 2 744 3 679
19-déc. 2 855 2 756 3 780
20-déc. 2 861 2 917 3 899
21-déc. 2 926 3 025 4 059
22-déc. 2 849 2 921 3 647
23-déc. 2 853 2 907 1 615
24-déc. 2 962 3 011 1 608
25-déc. 2 938 2 200 1 590
26-déc. 2 093 2 190 1 584
27-déc. 2 086 2 066 1 602
28-déc. 2 102 2 076 1 561
29-déc. 2 101 2 077 ///
30-déc. 1 824 1 714 ///
31-déc. 1 568 1 314 ///
  • /// : absence de résultats due à la nature des choses.
  • Lecture : entre le 10 et le 16 janvier 2020 (soit les 7 jours entourant le 13 janvier 2020), 1 587 mariages ont été célébrés en France.
  • Champ : France.
  • Source : Insee, statistiques de l’état civil.

Figure 2 – Nombre de mariages hebdomadaires (lissé sur 7 jours)

  • Lecture : entre le 10 et le 16 janvier 2020 (soit les 7 jours entourant le 13 janvier 2020), 1 587 mariages ont été célébrés en France.
  • Champ : France.
  • Source : Insee, statistiques de l’état civil.

À partir du 2 juin 2020, les déplacements ont été à nouveau autorisés sur l’ensemble du territoire et les restrictions sur le nombre de personnes autorisées à se rassembler levées. Les cérémonies de mariages ont alors repris progressivement : en effet, une cérémonie de mariage devant être annoncée légalement au moins 10 jours avant la célébration (publication des bans), la reprise des mariages n’a pas été immédiate. En outre, sans vision à moyen terme, les couples souhaitant organiser une fête de mariage ont dû attendre afin d’être certains d’en avoir l’autorisation durant la période estivale, d’où des mariages moins nombreux à l’été 2020 qu’à l’été 2019 (62 000 mariages entre juin et août en 2020, contre 104 000 en 2019), et au contraire plus nombreux en septembre et octobre 2020 par rapport à 2019 (le mois d’octobre 2020 comportant par ailleurs cinq samedis contre quatre l’année précédente).

La deuxième vague de la pandémie a débuté en septembre 2020 en France. Les rassemblements de plus de 30 personnes, puis de 10 personnes, ont été progressivement interdits dans les territoires les plus touchés. À partir du 17 octobre, les rassemblements de plus de six personnes ont été à nouveau interdits en métropole. Le deuxième confinement, qui a débuté fin octobre 2020, n’a pas interdit la tenue de mariages mais le nombre d’invités restait limité durant cette période. Enfin, le 15 décembre, le confinement a pris fin, les rassemblements ont été à nouveau autorisés, mais la mise en place d’un
couvre-feu a réduit les possibilités de se regrouper en soirée. Le nombre de mariages en novembre est resté néanmoins beaucoup plus élevé que durant le premier confinement (7 000 mariages en novembre 2020) et il est supérieur en décembre 2020 à celui de décembre 2019 (11 000 contre 10 000).

La baisse des mariages est moins prononcée pour les personnes de plus de 55 ans

La chute du nombre des nouveaux mariés en 2020 est d’environ un tiers pour les personnes de moins de 55 ans (figure 3a). La diminution pour les nouveaux mariés ayant 55 ans ou plus est moindre (− 18 %). Pour tous les âges, y compris les plus élevés, la reprise des mariages à la fin du premier confinement n’a pas permis de rattraper la forte chute pendant ce confinement.

Figure 3a – Nombre de mariés par groupe d’âge en 2018, 2019 et 2020 et évolution

Figure 3a – Nombre de mariés par groupe d’âge en 2018, 2019 et 2020 et évolution – Lecture : en 2020, 23 595 personnes de moins de 25 ans se sont mariées en France, soit 29,1 % de moins qu’en 2019.
Nombre Évolution par rapport à l’année précédente (en %)
2018 2019 2020 2019 2020
Moins de 25 ans 34 573 33 295 23 595 – 3,7 – 29,1
25-34 ans 211 309 201 474 134 922 – 4,7 – 33,0
35-44 ans 112 829 108 060 71 539 – 4,2 – 33,8
45-54 ans 64 703 61 770 42 385 – 4,5 – 31,4
55 ans ou plus 46 056 44 881 36 721 – 2,6 – 18,2
Ensemble 234 735 224 740 154 581 – 4,3 – 31,2
  • Lecture : en 2020, 23 595 personnes de moins de 25 ans se sont mariées en France, soit 29,1 % de moins qu’en 2019.
  • Champ : France.
  • Source : Insee, statistiques de l’état civil.

Figure 3a – Évolution du nombre de mariés par groupe d’âge entre 2019 et 2020

  • Lecture : le nombre de personnes de moins de 25 ans s’étant mariées en France diminue de 29,1 % entre 2019 et 2020.
  • Champ : France.
  • Source : Insee, statistiques de l’état civil.

La pandémie a modifié la saisonnalité des mariages en 2020. À tous les âges, les mariages sont habituellement les plus nombreux en été, même si la préférence pour l’été est moins marquée pour les mariés plus âgés : 49 % des personnes de 25 à 34 ans qui se sont mariées en 2019 l’ont fait entre juin et août, contre 37 % pour les personnes de 55 ans ou plus (figures 3c et 3f). Pendant l’été 2020, compte tenu de l’absence de visibilité sur la situation sanitaire, le nombre de mariages a baissé de 41 % par rapport à l’été 2019 pour les personnes de 25 à 34 ans, mais seulement de 25 % pour celles de 55 ans ou plus : en effet, les personnes âgées de 55 ans ou plus ont peut-être moins souhaité reporter le mariage du fait de leur âge.

L’âge moyen au mariage, en augmentation depuis plus de 20 ans, s’est encore accru en 2020 : il atteint 36,7 ans pour les femmes se mariant à un homme, contre 36,3 ans en 2019 ; et 39,3 ans pour les hommes se mariant à une femme, contre 38,8 ans en 2019. Pour les couples de même sexe, l’âge au mariage en 2020 est exceptionnellement en hausse (44,4 ans pour les hommes et 38,6 ans pour les femmes). En effet, il baissait continuellement depuis 2013, année de promulgation de la loi sur le mariage pour tous.

Sans possibilité de rassemblements festifs, les unions ont moins souvent eu lieu le samedi

À la suite des différentes restrictions sanitaires, les couples ayant maintenu leur mariage en 2020 ont dû adapter leur organisation. Il y a eu un petit peu plus de mariages dans la commune de résidence des époux en 2020 que les années précédentes : 82 % contre 80 % en 2018 et 2019 [Papon, 2020]. La différence est faible sur l’ensemble de l’année mais un peu plus forte durant l’été : 83 % en juin 2020 contre 79 % en juin 2019.

Les restrictions de déplacement et les consignes sur le nombre de convives ont réduit les festivités. En conséquence, en 2020, les mariages ont un peu moins souvent eu lieu le samedi que les années précédentes (78 % contre 82 % en 2018 et 2019). Là encore, la différence est plus nette à certaines périodes (figure 4) : 75 % ont eu lieu un samedi en mars 2020, contre 80 % en mars 2019. Sur un nombre certes très limité de mariages, la différence est très marquée en avril (59 % en 2020 contre 81 % en 2019) puis en mai (62 % en 2020 contre 77 % en 2019). La différence perdure durant les périodes de restrictions : 79 % en juin 2020 contre 87 % en juin 2019, puis 75 % en novembre 2020 contre 83 % en novembre 2019. Depuis plusieurs décennies, les mariages ont en grande majorité eu lieu les samedis et vendredis [Papon, 2021], c’est toujours le cas en 2020 mais, en décembre, 28 % des mariages ont eu lieu un autre jour, à un niveau inédit (19 % en décembre 2019 et 16 % en décembre 2018).

Figure 4a – Part mensuelle des mariages ayant lieu un samedi

en %

Figure 4a – Part mensuelle des mariages ayant lieu un samedi (en %) – Lecture : en décembre 2020, 63,3 % des mariages ont été célébrés un samedi en France.
2018 2019 2020
Janvier 74,6 74,7 74,7
Février 75,4 74,8 77,8
Mars 80,3 79,6 74,7
Avril 81,5 80,8 58,8
Mai 82,6 76,6 62,0
Juin 85,8 87,3 78,9
Juillet 79,0 81,4 77,1
Août 80,0 81,7 77,7
Septembre 88,6 85,2 83,5
Octobre 79,9 80,5 80,3
Novembre 76,7 82,7 74,9
Décembre 72,0 68,9 63,3
  • Lecture : en décembre 2020, 63,3 % des mariages ont été célébrés un samedi en France.
  • Champ : France.
  • Source : Insee, statistiques de l’état civil.

Figure 4a – Part mensuelle des mariages ayant lieu un samedi

  • Lecture : en décembre 2020, 63,3 % des mariages ont été célébrés un samedi en France.
  • Champ : France.
  • Source : Insee, statistiques de l’état civil.

Une chute historique sur tout le territoire, mais accentuée dans le nord de la France

La chute du nombre de mariages est historique sur l’ensemble du territoire (figure 5). En France métropolitaine, les baisses les plus importantes ont lieu en Corse (− 39 %), ainsi que dans le nord de la France : en Normandie (− 37 %) et dans les Hauts‑de‑France (− 36 %). La baisse est la plus faible dans le Sud et le Bassin parisien : − 28 % en Occitanie, Provence‑Alpes‑Côte d’Azur et Centre‑Val de Loire ; − 29 % en Île‑de‑France. En effet, entre juillet et septembre, l’Île-de-France est la seule région où le nombre de mariages est stable par rapport à 2019. Sur cette même période, la baisse est inférieure à 10 % en Provence-Alpes-Côte d’Azur, Auvergne-Rhône-Alpes et Centre-Val de Loire. Durant les trois derniers mois de l’année 2020, la hausse du nombre de mariages en France est de 5 % par rapport à 2019, mais elle est limitée à moins de 2 % dans trois régions : Île-de-France, Grand Est et Hauts-de-France.

Dans les DOM, le calendrier des restrictions sanitaires n’a pas été le même qu’en France métropolitaine. Le nombre de mariages y baisse néanmoins très fortement : − 28 % en Guadeloupe et − 29 % en Martinique ; − 34 % à La Réunion et des chutes très brutales en Guyane (− 43 %) et à Mayotte (− 46 %). Les évolutions dans ces régions moins peuplées, comme en Corse, doivent cependant être interprétées avec précaution compte tenu du nombre de mariages peu élevé.

Figure 5 – Évolution du nombre de mariages par région entre 2019 et 2020

en %

Figure 5 – Évolution du nombre de mariages par région entre 2019 et 2020 (en %) – Lecture : en Bretagne, le nombre de mariages a baissé de 31 % entre 2019 et 2020.
Guadeloupe – 27,5
Martinique – 29,2
Guyane – 42,8
La Réunion – 34,0
Mayotte – 45,9
Île-de-France – 28,7
Centre-Val de Loire – 27,9
Bourgogne-Franche-Comté – 34,7
Normandie – 36,9
Hauts-de-France – 36,2
Grand Est – 33,0
Pays de la Loire – 32,5
Bretagne – 31,0
Nouvelle-Aquitaine – 32,8
Occitanie – 27,7
Auvergne-Rhône-Alpes – 29,6
Provence-Alpes-Côte d’Azur – 28,1
Corse – 38,8
  • Lecture : en Bretagne, le nombre de mariages a baissé de 31 % entre 2019 et 2020.
  • Champ : France.
  • Source : Insee, statistiques de l’état civil.

Figure 5 – Évolution du nombre de mariages par région entre 2019 et 2020

  • Lecture : en Bretagne, le nombre de mariages a baissé de 31 % entre 2019 et 2020.
  • Champ : France.
  • Source : Insee, statistiques de l’état civil.

Source


Laisser un commentaire