Réforme des épreuves des concours d’accès aux IRA

janvier 13, 2022

Cette réforme complète celle de la formation délivrée par les IRA, applicable dès le 1er septembre 2019 (décret n° 2019-86 du 8 février 2019). Elle s’appuie sur le principe de l’approche par les compétences qui vise à évaluer les compétences que les candidats détiennent avant leur entrée en IRA : connaissances académiques et universitaires, expérience professionnelle, expérience para-professionnelle dans la vie associative, politique, syndicale, mais également, le cas échéant, la participation à des travaux de recherche.
reforme des epreuves des concours dacces aux ira Réforme des épreuves des concours d'accès aux IRA

Les nouvelles épreuves réduisent la place attachée à la vérification de connaissances et compétences déjà validées au cours du cursus antérieur, notamment pour les candidats externes par l’obtention d’un diplôme.

Ces épreuves s’attachent en effet davantage à la détection des compétences et aptitudes nécessaires à l’exercice des fonctions d’un attaché d’administration de l’État, compte tenu des apports délivrés par la suite durant le parcours de formation initiale en IRA. Les unités de compétences évaluées pendant ce parcours, fixées par arrêté du 5 juillet 2019, recouvrent six domaines : conduite de l’action publique, ressources humaines, juridique, pilotage des ressources, management, communication et transition numérique.

Cette réforme est marquée par trois grandes caractéristiques :

1 – Des épreuves communes aux trois concours externe, interne et 3e concoursreforme des epreuves des concours dacces aux ira 1 Réforme des épreuves des concours d'accès aux IRA

– Les modalités d’épreuves sont identiques pour les trois voies d’accès afin de marquer le socle commun des attendus, en termes de compétences et d’aptitudes, à l’entrée en IRA.

– Les caractéristiques propres aux candidats de chaque catégorie de concours sont prises en compte lors de l’évaluation de leurs prestations, à travers différenciation des attendus en termes de compétences et d’exigences. Cette différenciation se traduit par une évaluation propre à chaque catégorie de concours.

– Toutes les épreuves sont obligatoires et toute note inférieure à 5 sur 20 est éliminatoire.Toute absence à l’une des épreuves entraîne l’élimination du candidat. En cas d’absence à l’une des épreuves d’admissibilité, la participation éventuelle à l’autre épreuve n’est pas notée.

2 – Des épreuves écrites d’admissibilité centrées sur la détection des compétences

Les nouvelles épreuves écrites d’admissibilité sont complémentaires :reforme des epreuves des concours dacces aux ira 2 Réforme des épreuves des concours d'accès aux IRA

– L’épreuve de cas pratique a pour objet de sélectionner les candidats dont les productions révèlent les meilleures aptitudes à la résolution appliquée d’une commande sur dossier.

– L’épreuve de questionnaire à choix multiples est destinée à vérifier l’acquisition d’un socle minimal de connaissances exigées pour pouvoir suivre la formation en IRA dans les meilleures conditions.

3 – Une épreuve d’entretien avec le jury dont le caractère d’entretien de recrutement est renforcé reforme des epreuves des concours dacces aux ira 3 Réforme des épreuves des concours d'accès aux IRA

Au cours de cet entretien, le jury évalue les aptitudes et la motivation des candidats à exercer les fonctions auxquelles prépare la formation délivrée par les IRA notamment sous la forme de mises en situation professionnelle, d’interrogations sur les enjeux des politiques publiques et leur environnement administratif.

Pour bien appréhender ces nouvelles modalités, un ensemble d’outils pédagogiques est disponible au sein des rubriques ci-dessous consacrées aux épreuves.

En particulier, une note de cadrage apporte, pour chaque épreuve, des indications relatives aux attendus de fond et de forme, aux compétences mobilisées, ainsi que des éléments de bibliographie.

Source


Laisser un commentaire